Projet pilote de revêtements routiers froids

Les routes, les trottoirs et les pistes cyclables couvrent une partie importante de la surface des villes et des agglomérations. Ces asphaltes, souvent noirs, absorbent une grande quantité d'énergie solaire pendant la journée, se réchauffent et emmagasinent la chaleur de la journée pour la restituer pendant la nuit - ces villes concernées sont plus chaudes de quelques degrés que leurs environs. Cet effet thermique urbain constitue une menace sérieuse pour la santé humaine. Le changement climatique alimente de plus en plus cet effet, en particulier dans les villes et les agglomérations à forte densité de population.

Projet pilote de revêtements routiers froids

Cependant, il existe déjà aujourd'hui des revêtements routiers qui, grâce à leur construction plus claire, chauffent moins que les surfaces conventionnelles. En Suisse, aucun revêtement de ce type n'a été testé jusqu'à présent, raison pour laquelle le présent projet pilote joue un rôle de pionnier.

Ce projet du programme pilote de l'OFEV vise à tester différents revêtements dans la pratique, en collaboration avec les cantons de Berne et du Valais. Il s'agit d'une part d'installer des revêtements rafraîchissants et d'autre part de déterminer leur applicabilité pratique, notamment en ce qui concerne la construction, les coûts, l'entretien et l'impact sonore. Dans ce but, différents revêtements ont été posés en juin et juillet 2020 à Berne et à Sion. Pendant les journées chaudes de l'été, les propriétés du revêtement ont été enregistrées au moyen de capteurs intégrés au revêtement et de mesures de la température de surface.

Oberflächentemperaturmessungen

A Berne, les caméras et les enregistreurs ont été démontés fin novembre 2020, tandis qu'en Valais, les mesures se poursuivent pendant l'hiver. Les premiers résultats sont disponibles et prometteurs.
 

Objectif

L'objectif principal du projet pilote est de mettre à la disposition des villes, des communes et des cantons concernés par les effets d'îlot de chaleur un outil qui réponde aux principales questions concernant l'application et l'utilisation des différentes solutions de revêtements routiers frais et qui permette de choisir, en fonction de la situation, les mesures appropriées pour réduire l'effet d'îlot de chaleur.

 

Le projet dans les médias :

Articles similaires

Revêtements routiers peu bruyants – un conseil unique complet

Revêtements routiers peu bruyants – un conseil unique complet

De nos jours, un revêtement routier ne doit pas seulement répondre à des aspects de sécurité. Il doit également être le moins cher et le plus durable possible, résister aux charges de trafic croissantes et, dans la Suisse densément construite, générer le moins de bruit possible. Les revêtements routiers peu bruyants sont souvent un bon choix à cet égard. Les autorités responsables des routes sont toutefois régulièrement confrontées aux questions suivantes : Quel est le niveau sonore du revêtement existant ? Quel revêtement peu bruyant est optimal sur quel tronçon de route ? Quelle est l'efficacité du nouveau revêtement à faible émission sonore ? Y a-t-il un potentiel d'optimisation ? Grolimund et Partneraires fournit des réponses à ces questions.
Mesures de revêtements CPX - L'engagement dans la recherche et la normalisation porte ses fruits

Mesures de revêtements CPX - L'engagement dans la recherche et la normalisation porte ses fruits

Le bruit routier est influencé de manière déterminante par les propriétés acoustiques des revêtements routiers. Pour les mesurer, Grolimund + Partenaires SA a introduit en 2008 le premier système de mesure CPX de Suisse. Près de 15 ans de savoir-faire et de développement constant du système de mesure par des travaux de recherche et de normalisation ont porté leurs fruits. Nos clients bénéficient de résultats fiables et robustes ainsi que d'une excellente répétabilité. Pour le canton de Fribourg, qui mise entièrement sur les revêtements silencieux, des résultats de mesure précis sont essentiels pour la mise en œuvre de sa stratégie de protection contre le bruit.
Revêtements sans surchauffe – la recherche pour une utilité concrète

Revêtements sans surchauffe – la recherche pour une utilité concrète

G+P travaille dans la recherche sur les enjeux sociétaux les plus actuels, en proposant des solutions qui ont une utilité concrète, proche du terrain. C’est le cas du projet pilote "Revêtements sans sur-chauffe", qui contribue, grâce à une recherche ciblée, à atténuer la chaleur croissante, accentuée par le changement climatique, dans les zones densément construites. Cette technologie est, maintenant, applicable directement sur les routes et les structures asphaltées en Suisse.